Biotechnologies : la révolution en marche

Les médicaments issus des biotechnologies font désormais partie du quotidien de millions de patients : ils se sont imposés, pour nombre d’entre eux, comme des traitements incontournables dans des maladies comme le diabète, les cancers, ou la sclérose en plaques.

.

Si historiquement les médicaments sont produits à partir de plantes ou de chimie de synthèse, les médicaments de biotechnologie sont eux fabriqués avec des organismes vivants comme des bactéries ou des levures. Ces médicaments innovants – vaccins, anticorps monoclonaux et protéines – ciblent généralement des pathologies chroniques, lourdes ou pour lesquelles les traitements disponibles sont insatisfaisants ou inexistants.

L’intérêt des biotechnologies est donc double : elles permettent d’abord de produire des médicaments jusque là non synthétisables par voie chimique, à l’image des anticorps monoclonaux qui sont des médicaments dérivés des anticorps que l’organisme développe au contact d’un agent infectieux par exemple. Elles permettent aussi de se substituer aux médicaments produits à partir de plantes, dont la production dépend de la qualité des récoltes. Les biotechnologies ouvrent de nouveaux champs thérapeutiques considérables notamment dans le domaine du cancer et des maladies auto-immunes.Une stratégie pleinement adaptée
L’innovation biotechnologique met en œuvre des moyens particuliers, très différents de la chimie de synthèse : c’est une technologie particulièrement complexe à maîtriser et coûteuse à mettre en place. Elle justifie une adaptation stratégique et organisationnelle pour les groupes impliqués.

C’est le cas de Sanofi dont une part croissante de l’activité est due aux biotechnologies. Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi, est un acteur important des biotechnologies et Genzyme produit des médicaments par voie biotechnologique dans les maladies rares. Pour maintenir cet élan et créer les conditions favorables au maintien de cette dynamique, le Groupe a su adapter son organisation, la formation de ses équipes et sa stratégie de Recherche et Développement.

Les efforts sont considérables : Sanofi a investi 1,1 milliard d’euros en cinq ans dans la mutation de son outil industriel vers cette nouvelle ère technologique et thérapeutique. La construction, débutée en janvier 2014, d’une plateforme de bioproduction pour la fabrication de produits d’immunothérapie sur le site de Genzyme Polyclonals à Lyon, un important pôle biopharmaceutique, sera un levier supplémentaire dans cette mutation. Cette plateforme sera dédiée à la production d’une nouvelle classe thérapeutique de principes actifs, les vecteurs viraux, l’une des pistes thérapeutiques les plus prometteuses de la médecine de demain, et plus particulièrement pour le traitement contre le cancer.

Sanofi a reconverti une partie de ses sites français

Biotechnologies Sanofi
Il a implanté à Neuville-sur-Saône le site de production biotechnologique d’un futur vaccin contre la dengue. Et son unité Biolaunch-Jacob sur le site de Vitry-sur-Seine, est aujourd’hui la plus grande plateforme intégrée de cultures cellulaires du Groupe.
150 millions d’euros ont également été investis sur les sites de Saint-Aubin-lès-Elbeuf et de Vertolaye pour mettre en place un procédé de biosynthèse et de purification innovant pour la production de corticostéroïdes, principes actifs jusqu’à présent fabriqués par un procédé chimique.
Enfin le Groupe a mis en place sur le site du Trait, un centre de développement dédié aux médicaments issus de la biotechnologie, qui agit comme une interface avec les entreprises du secteur de la biotechnologie (Regeneron, Fovea, Sanofi Pasteur) et la R&D de Sanofi.
Parallèlement, dans une volonté d’innovation ouverte, Sanofi soutient les PME innovantes qui ont une expertise dans le domaine des biotechnologies en créant des partenariats ou en souscrivant à des fonds de placement dédiés à l’innovation comme InnoBio.
Cette approche globale permet de développer une filière de haute technologie dans laquelle l’excellence et les savoir-faire prévalent et fait de Sanofi l’une des premières entreprises de biotechnologies.

L’innovation industrielle : un état d’esprit partagé par tous les collaborateurs

Les équipes Sanofi travaillent au quotidien à la recherche permanente d’innovations apportant des améliorations concrètes aux utilisateurs. Ces innovations sont reconnues en externe. Ainsi les équipes Chimie et Biotechnologies ont reçu en 2012 le prix Pierre Potier qui consacre « l’Innovation en Chimie en faveur du Développement Durable » et en 2013 le prix industriel décerné par la Société Chimique de France. C’est une nouvelle voie de synthèse – innovante et éco-responsable – pour un médicament de référence dans le traitement du paludisme, qui a ainsi été récompensée.

Retrouvez-nous sur sanofi.fr