Le design thinking au service de la santé ça vous parle ? Nous, oui !

Le desing thinking est une démarche d’innovation centrée sur l’utilisateur final et axée sur l’observation. Appliquée à la santé, cette méthode vise d’abord à rechercher et comprendre les problèmes vécus par les patients, pour y répondre avec le prototypage rapide de solutions innovantes. Une démarche déjà éprouvée chez Sanofi et qui fait l’objet d’un partenariat académique avec le programme CPi (création d’un produit innovant) depuis 4 ans.

Sanofi et CPi : c’est parti pour un quatrième tour !

CPi est un programme d’innovation pluridisciplinaire entre trois grandes écoles françaises : Centrale Paris, l’ESSEC et Strate Ecole de Design, piloté par Schoolab. « La recherche des besoins, le prototypage rapide et l’itération permanente en vue de l’amélioration d’une situation d’usage », telle est la méthodologie reprise par le programme CPi. Ce programme fait travailler ensemble des étudiants ingénieurs, designers et marketeurs avec des entreprises partenaires, sur la création de nouveaux produits ou services qui ont vocation à être mis en place.

Un programme pédagogique qui a déjà séduit près de 50 entreprises partenaires, comme Sanofi. Depuis 2005, plus de 1000 étudiants ont donné vie à plus de 150 projets innovants, et cela n’est pas prêt de s’arrêter !

Pour développer des innovations complémentaires de nos médicaments, qui apportent un vrai bénéfice aux patients, cela fait déjà quatre ans que Sanofi travaille en partenariat avec les étudiants de CPi.

Un laboratoire d’idées pour expérimenter des projets

En quatre ans de partenariat, les étudiants de CPi ont déjà planché avec Sanofi sur des problématiques très variées : sensibilisation du grand public aux facteurs de risque cardiovasculaire, aide aux médecins généralistes dans le diagnostic et l’orientation des patients atteints de maladies rares, aide à l’observance chez les patients traités avec une biothérapie… Et cette année, cela va continuer, avec deux projets dans la polyarthrite rhumatoïde et dans la gestion du stress.

Chez Sanofi, le ‘’design thinking’’ n’est pas qu’un anglicisme, mais une pratique bien ancrée dans nos processus d’innovation. Nous collaborons avec un écosystème de partenaires complémentaires, parmi lesquels les étudiants de CPi trouvent toute leur place. Chaque année, nos équipes leur proposent des problématiques en ligne avec nos stratégies et nous avons à cœur, qu’en retour, les prototypes des étudiants se concrétiseront en vrais services ou produits pour les patients.

SanofiEmmanuel Capitaine, Responsable innovation ouverte, Sanofi France

Le programme CPi pour Sanofi en 2016-2017 c’est :

  • 2 projets soumis
  • 2 groupes de travail
  • 14 étudiants impliqués au total
  • 1 jour de travail par semaine consacré par chacun à faire avancer les projets

Session workshop chez Sanofi pour clôturer la phase d’observation

Le 29 novembre, les deux groupes d’étudiants de CPi, porteurs des projets Sanofi, sont venus sur le Campus Sanofi de Gentilly pour une réunion de travail avec leurs tuteurs et des représentants des équipes de Sanofi.

La séance a permis aux deux groupes d’étudiants de restituer le bilan de leur travail préliminaire d’observation et de rencontre avec des patients/consommateurs et des professionnels de santé. Forts de ce travail de fond, les étudiants ont présenté des premières pistes d’opportunité pour leurs projets dont ils ont pu discuter avec les équipes Sanofi.

Un temps d’échange de qualité qui devrait permettre d’orienter le travail des étudiants vers des pistes à privilégier, en vue de la « Preliminary design session » qui aura lieu courant décembre et où Sanofi devra arbitrer sur les concepts que proposeront les étudiants.

AlexandreTrois questions à Alexandre, étudiant desginer chez Strate Ecole de design, leader du projet sur la polyarthrite rhumatoïde.

Que signifie pour vous la notion de « design thinking » ? Est-elle importante en matière d’innovation ?

Le design thinking c’est une manière de créer de l’innovation. C’est une synthèse entre la pensée analytique et la pensée intuitive qui s’appuie beaucoup sur un processus de co-créativité impliquant des retours de l’utilisateur final. L’importance du design thinking est indubitable et guide notre projet et le travail de notre équipe multidisciplinaire.

Pourquoi avez-vous eu envie de vous lancer dans un projet CPi avec Sanofi ?

Ce qui m’a séduit dans ce projet CPi, c’est le fait qu’il touche à la santé et plus particulièrement à la mobilité et la motricité du malade. La polyarthrite rhumatoïde est une maladie qui peut, lors de poussées de douleur être très invalidante, voire paralysante. Dans le cadre de mon diplôme, j’ai pu étudier le transhumanisme (mouvement intellectuel, visant à améliorer l’Homme par la technique et la technologie) mis au service du handisport. J’ai pu faire alors le lien avec la polyarthrite rhumatoïde et le handicap que celle-ci peut engendrer au quotidien.

Le fait que votre sujet de travail touche à la santé vous motive-t-il encore davantage ?

Oui bien sûr, la santé est un domaine qui nous concerne tous, d’autant plus que la polyarthrite rhumatoïde peut toucher chacun d’entre nous. Je suis designer et tout bon designer se doit de faire preuve de beaucoup d’empathie s’il veut pouvoir améliorer le quotidien des gens. Pour ma part, si un jour l’un de mes proches souffrait de cette maladie, je voudrais qu’il puisse bénéficier du meilleur traitement et suivi possibles ! Alors si je peux y contribuer, je fonce !

Retrouvez-nous sur sanofi.fr