Cap sur le futur de la santé

Les outils de santé digitaux transformeront-ils nos approches traditionnelles en santé ? La révolution semble bien en marche : coup d’œil sur cet avenir pas si lointain…

Vers un nouveau modèle de soins

Le numérique va façonner la santé du futur et devrait bouleverser nos approches traditionnelles. Aperçu…

Des données patients aux APIs : les données patients sont moins figées que par le passé. Fini le temps où les données étaient récoltées au cabinet du médecin… Dans le futur, les différents flux de données de santé d’un individu pourraient être synchronisés sur une seule plateforme (API) accessible à l’équipe soignante, pour servir de base à des évaluations précises et à un traitement personnalisé.

D’une approche centrée « symptômes » à une approche « data driven » : les examens de santé ne reposeront plus uniquement sur des descriptions parfois subjectives des symptômes par les patients. En combinant l’analyse de données patients avec les symptômes décrits, les équipes médicales pourront mieux comprendre et contextualiser ce que les patients ressentent et améliorer leur capacité à faire des diagnostics avant même l’apparition des symptômes.

Du diagnostic humain au diagnostic en cloud : dans le futur, le médecin continuera d’exercer un rôle central dans le diagnostic et le choix du traitement. Pour prendre des décisions, il pourra s’appuyer sur des cas d’études accessibles en temps réel depuis le cloud, sur des informations supplémentaires grâce à la digitalisation des librairies médicales et sur le machine learning.

De la vente au comptoir au médicament sur-mesure : la démocratisation du séquençage génétique et du suivi biologique, tout comme la réduction des coûts de l’impression 3D médicale annoncent un changement dans l’univers pharmaceutique où tous types de médicaments pourraient être personnalisés en fonction de l’ADN de chaque patient.

Du traitement des maladies à la prévention : les médecins doivent souvent traiter les maladies plutôt que les prévenir. Une analyse continue des données de santé des patients, provenant de sources différentes comme la maison, le véhicule, le mobile et les wearables permettra ainsi au médecin de détecter les signes avant-coureurs, avant que la maladie ne se déclare.

Des soins en silos à l’intelligence clinique : alors que les institutions médicales ont pour objectif commun de traiter les maladies et d’améliorer la qualité de vie des patients, elles sont limitées dans l’accès aux ressources. Ces dernières sont en effet partagées entre les patients, les réseaux hospitaliers, les essais cliniques, etc. Les avancées dans le stockage de grandes quantités de données et leur analyse encourageront les acteurs à partager leurs réseaux afin d’améliorer leur connaissance, dans le respect de l’anonymat des patients et de la sécurité de leurs données.

Zoom sur 3 e-solutions pas si futuristes…Capsule est une application mobile gratuite qui se connecte directement avec le médecin et livre à New-York les médicaments à domicile ou au bureau, n’importe quand et n’importe où. Elle dispose d’une technologie de renouvellement automatique permettant d’avoir toujours son traitement à disposition. Il est également possible de rentrer en contact avec un pharmacien en chat privé. En savoir plus.

Cap sur le futur de la santé Pillo Health est un assistant de santé personnel, qui combine reconnaissance faciale, vidéoconférence et machine learning. Pillo gère la prise de médicaments ou de compléments alimentaires d’un ou de plusieurs membres d’une même famille. Il reconnaît la personne en face de lui et lui distribue ses médicaments au moment où il en a besoin. Il est également capable de prévenir une autre personne si l’utilisateur n’a pas pris certains médicaments. Ce pilulier connecté peut également répondre à certaines questions de santé et pourra connecter l’utilisateur avec un professionnel de santé si besoin. Découvrez Pillo Health en vidéo.

Cap sur le futur de la santé AIM Project est une plateforme de services de santé mobile qui réinvente la manière dont les patients accèdent aux soins en combinant intelligence artificielle, réalité augmentée et véhicules autonomes. AIM Project peut rejoindre le patient là où il se trouve, le mettre en relation avec son médecin via vidéoconférence et délivrer directement un traitement à la fin de la consultation. Même s’il ne s’agit que d’un concept pour le moment, ce genre de structure de soin mobile pourrait devenir monnaie courante dans un avenir plus ou moins proche… En savoir plus.

L’avènement de la médecine du futur

La e-santé offre un formidable potentiel de transformation dans le diagnostic, la prévention et l’adhésion du patient dans son suivi thérapeutique. Son intégration dans les pratiques médicales reste toutefois conditionnée par la fiabilité des données de santé partagées et par leur protection. Des enjeux auxquels la France tente déjà de répondre, avec notamment le déploiement du « Système national des données de santé » (SNDS), depuis avril 2017.

Cet engagement souligne une volonté politique forte de soutenir l’essor de la e-santé. Celle-ci apparaît en effet comme l’une des solutions pour pallier les difficultés de notre système de soins, confronté à plusieurs défis majeurs : vieillissement de la population, gestion de la dépendance, accès universel à une prise en charge de qualité, accroissement significatif des dépenses, explosion des maladies chroniques et évolution de la démographie médicale qui menace l’accès égalitaire aux soins.

La médecine du futur, ou médecine des 4P (prédictive, préventive, personnalisée et participative) vers laquelle nous cheminons va ainsi refaçonner intégralement notre façon de nous soigner, nourrie tout autant par la e-santé, que par les nouvelles technologies médicales, les biotechnologies et la science de la donnée (Big Data). Avec, chez Sanofi, la conviction que la santé de demain ne pourra se construire qu’à plusieurs, dans une démarche d’innovation ouverte.

Retrouvez-nous sur sanofi.fr