Innovation

Une chimiothèque : un lieu unique pour servir la recherche de nouveaux médicaments

Sanofi vient d’annoncer un accord de collaboration avec le CNRS et 26 organismes membres de la Chimiothèque Nationale, qui prévoit l’hébergement et la gestion de leur collection de composés sur le site de Sanofi à Toulouse. L’occasion d’un éclairage sur ce qu’est une chimiothèque.

Un lieu stratégique pour la recherche de nouveaux médicaments.

A l’image d’une bibliothèque qui rassemble des livres, une chimiothèque est une banque qui regroupe une collection de substances de synthèse et d’extraits naturels. Cette collection de composés est un outil stratégique pour la recherche de nouveaux médicaments. En effet, les chercheurs peuvent y puiser des molécules pour les utiliser à des fins de recherche, dans l’espoir de découvrir des candidats médicaments prometteurs.

Sanofi dispose d’une collection d’environ 1,5 millions de composés physiquement disponibles pour ses projets de recherche. L’ensemble du patrimoine moléculaire du Groupe est hébergé dans les chimiothèques de Toulouse et de Francfort. Cette collection est régulièrement enrichie à travers des partenariats avec des laboratoires publics et privés en France et à l’international. A côté de la collection de Sanofi, la chimiothèque de Toulouse hébergera et distribuera la collection de composés émanant de la Chimiothèque Nationale pour ses membres académiques.

La chimiothèque en pratique…

Patrick Jimonet, Responsable des Opportunités externes et du Sourcingexpliquée par Patrick Jimonet, Responsable des Opportunités externes et du Sourcing pour les petites molécules et technologies de génération de Leads chez Sanofi.

« Dans une chimiothèque, chaque substance est enregistrée avec un code-barres. Le stockage des composés peut s’effectuer de différentes manières, selon le type de produits et les quantités disponibles, en utilisant par exemple des flacons, des tubes ou encore des plaques contenant des puits. Les produits ainsi stockés sont généralement stables dans le temps et peuvent être conservés de nombreuses années. Les composés les plus anciens de la collection Sanofi datent de la première moitié du XXème siècle.

Le site de Toulouse bénéficie d’une infrastructure de grande qualité qui permet une gestion optimisée de la collection, via un système robotisé. Chimistes, biologistes et ingénieurs en robotique y travaillent quotidiennement pour répondre aux besoins des équipes de recherche internes et partenaires, en mettant à disposition les produits selon la bonne quantité et concentration, en fonction des différents projets de recherche.

Pour répondre aux besoins des patients avec de nouveaux médicaments, Sanofi est en permanence à la recherche des meilleurs composés pour enrichir sa collection et servir au mieux les besoins de ses équipes de recherche et de ses partenaires. De nombreux partenariats sont ainsi noués régulièrement afin d’enrichir la collection avec de nouvelles molécules innovantes. »

Une chimiotheque : un lieu unique pour servir la recherche de nouveaux medicaments

Une collaboration unique qui illustre les liens privilégiés de Sanofi avec les acteurs de la recherche académique française

Grâce à cet accord de collaboration, jusqu’à 65 000 molécules issues des plus grands laboratoires français membres de la Chimiothèque Nationale seront regroupées et gérées sur un seul site, celui de Sanofi à Toulouse, optimisant ainsi l’utilisation de cette précieuse banque de substances par les membres de la Chimiothèque Nationale. En contrepartie, l’accord permettra à Sanofi de cribler une partie des composés issus de la Chimiothèque Nationale dans le but d’identifier de nouveaux Leads, composés biologiquement actifs points de départ vers des candidats médicaments. Ce travail pourra conduire à l’établissement d’une collaboration entre le laboratoire d’origine du composé et Sanofi.