Innovation

CPi : Quand innovation rime avec collaboration

Depuis quatre ans déjà, notre partenariat avec le programme CPi (Création d’un Produit Innovant) s’inscrit dans le cadre de notre démarche d’innovation ouverte. Cette année, nous avons confié aux élèves du programme CPi, issus de l’Essec, Centrale Paris et de l’école de design Strate, la mission de travailler sur deux solutions innovantes : l’une autour du stress et l’autre pour les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde.

Le 28 mars dernier, nous avons reçu les deux équipes-projet « Stress » et  « polyarthrite rhumatoïde » » pour la présentation finale de leurs projets innovants, fruits d’un travail pluridisciplinaire. L’occasion pour nos équipes Innovation, Affaires réglementaires, Affaires médicales, Marketing et Communication de remercier les étudiants pour le travail effectué et de leur proposer des pistes d’amélioration.

Sanofi

Nous avons été ravis de pouvoir participer au projet CPi. Cette expérience très enrichissante a été une fabuleuse occasion de sortir de notre quotidien, de penser l’innovation différemment et de mettre en commun ce fort désir d’innover avec le talent, le professionnalisme et l’énergie des étudiants. Nous recommencerions sans hésiter.

Aurélie Mirgaine, Chef de produit Santé Grand Public

Le projet Stress soutenu par Sanofi a enthousiasmé le jury de CPi qui lui a décerné son Prix Spécial.

header-cpi

Kenza Lahlali et Caroline Miribel, étudiantes ingénieures à Centrale Paris, membres de l’équipe du projet Stress répondent à nos questions.

En quoi la thématique du stress vous a-t-elle intéressée(s) en tant qu’ingénieure(s) ?

centraleKenza Lahlali : Le stress fait partie intégrante de nos vies, surtout lorsque l’on veut accomplir beaucoup de choses. En choisissant ce projet, mon objectif était de mieux comprendre le mécanisme du stress pour pouvoir mieux le gérer dans ma vie de future ingénieure.

Photo linkedinCaroline Miribel : La thématique du stress m’a intéressée avant tout en tant que personne parce que nous y sommes tous confrontés. D’un point de vue ingénieur, j’étais curieuse de connaître toutes les technologies existantes pour capter le stress, qui est un symptôme un peu volatile. J’ai pu constater qu’elles étaient très nombreuses, parfois très différentes et qu’elles avaient toutes des avantages et des inconvénients. Du capteur de rythme cardiaque ou de la sudation de la main, des électrodes encéphalogrammes à la pupille qui se dilate, les innovations dans ce domaine semblaient sans limites !

Quelle a été votre méthode de travail pour appréhender la problématique du stress en équipe ?

KL : Nous nous sommes tout d’abord plongés dans nos propres expériences pour voir à quels moments de nos vies nous nous sommes retrouvés en situation de stress, puis nous avons interviewé des particuliers et des professionnels de la santé. Cette méthodologie nous a aidés à mieux cerner les besoins et les opportunités.

CM : Nous avons eu la chance d’être 6 étudiants réellement soucieux du bien-être utilisateur. Le plus gros challenge que nous avons eu était finalement l’amplitude des solutions existantes. Nous nous sommes concentrés sur la recherche du moyen le plus simple et le plus fiable et nous avons repensé intégralement l’expérience utilisateur. Notre solution créée ainsi un univers dans lequel on a vraiment envie de se plonger.

Que vous a apporté le travail en collaboration avec Sanofi ?

KL : Travailler avec Sanofi a été une véritable opportunité pour moi ! J’ai pu acquérir une  expérience professionnalisante qui me sera utile pour plus tard.

CM : C’est une chance pour nous d’avoir pu travailler avec Sanofi. Tout d’abord parce que Sanofi bénéficie d’une présence importante auprès des professionnels de santé, nous n’avons jamais eu de doute quant au déploiement de notre solution. D’autre part, c’est un groupe très ouvert sur l’innovation. Nos interlocuteurs ont toujours été très attentifs à nos recherches, alors que nous n’étions pas des professionnels du monde de la pharma, cela a rendu l’expérience très enrichissante. Merci !

CPi, c’est quoi ?

Premier programme pluridisciplinaire en France depuis 2004, CPi fait travailler ensemble des étudiants ingénieurs, designers et marketeurs issus de trois grandes écoles françaises, avec des entreprises partenaires, sur des créations de nouveaux produits, services ou process, voués à être lancés ou implémentés.

L’ambition de CPi est d’accompagner étudiants et entreprises vers une culture de l’innovation. Plateforme pédagogique destinée à former les innovateurs de demain, CPi est aussi, pour les plus de 50 entreprises partenaires, un laboratoire d’idées et une base d’expérimentation pour leurs propres équipes. CPi a permis la réalisation de 150 projets innovants par plus de 1 000 étudiants depuis 2005.