Innovation

Les lauréats du programme d’investissement d’avenir mis à l’honneur ce 9 novembre

Dans le cadre du 2ème appel à projets Recherche Hospitalo-Universitaire en santé du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA), 10 initiatives de recherche fondamentale bénéficieront de financements. Cette seconde vague d’appel à projets confirme la politique d’innovation du gouvernement et son ambition de contribuer à l’excellence de la recherche publique française. En l’honneur des lauréats, une cérémonie est organisée ce 9 novembre, avec notamment la présentation des projets CHOPIN, LUMIERE et PRECINASH soutenus par Sanofi.

Qu’est-ce que le PIA ?

Il s’agit d’une initiative lancée par le gouvernement en 2010. Son objectif ? Accroître les perspectives de croissance. Ses moyens ? Utiliser comme armes les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. L’idée est de soutenir des projets développant un lien fort entre recherche fondamentale et applications cliniques et industrielles dans le domaine de la santé.

Un premier appel à projets avait été lancé en 2015, débloquant, pour 4 projets, pas moins de 32 millions d’euros. Pour les membres des Départements Hospitalo-Universitaires (DHU) et des Fédérations Hospitalo-Universitaires (FHU), bénéficiaires de l’initiative, un tel soutien financier constitue une opportunité majeure : la subvention pouvant être obtenue pour un maximum 5 ans, ils disposent du temps nécessaire pour réaliser d’importantes avancées médicales.

Côté sélection, les dossiers sont examinés par un jury de pairs et retenus d’après leur caractère innovant, la capacité à être compétitif à l’international, en fonction des retombées économiques, et bien évidemment sur l’impact positif dans la pratique des soins au quotidien.

Sanofi, engagé dans l’innovation pour la santé

Pour le 2ème appel à projets, l’enveloppe a été revisitée à la hausse pour atteindre 78,4 millions d’euros : 10 ont été retenus sur 51 proposés, dont 3 soutenus par Sanofi.

Le projet CHOPIN

Porté par le Département Hospitalo-Universitaire nantais (DHU 2020) il a pour objectif d’identifier de nouveaux gènes du métabolisme du cholestérol via des outils de séquençage et de déterminer de nouveaux biomarqueurs de maladies cardiovasculaires. Le développement de médicaments quant à lui, sera réalisé sur des plateformes expertes dont fait partie Sanofi.

Le projet LUMIERE

Le cancer bronchique cause près de 30 000 décès par an en France. De ce fait le projet porté par le DHU TORINO (Institut Gustave Roussy, AP-HP, Université Paris Saclay, Inserm) a pour but de développer des outils prédictifs de la réponse de patients à certains traitements selon leur flore intestinale.

Le projet PRECINASH

Son objectif est de développer de nouvelles thérapies pour certaines maladies de foie dont la cause n’est pas l’alcool. Porté par la FHU lilloise INTEGRA, Sanofi s’est associé à l’ensemble de la réflexion de la conception à la garantie d’impacts cliniques, économiques et sociétaux.

Le 9 novembre 2016, une cérémonie est ainsi organisée pour mettre à l’honneur les lauréats qui, grâce à leurs recherches, permettent in fine une meilleure prise en charge du patient, ce qui est un engagement clé de Sanofi en France.